Vous étiez au courant ?

LURRAMA 2018
du 16 au 18 décembre à la Halle d'Iraty

L'Inter-AMAP recherche des bénévoles pour tenir une table d'info >>> Plus d'info

Une enquête qui concerne le réseau des AMAP du Pays Basque

Lien entre dynamique AMAP et développement local

panier-07-08-2010

L'inter-AMAP Pays Basque est sollicitée pour  participer au  travail de recherche d'un étudiant en master développement local.


Le sujet de cette étude concerne principalement le lien entre dynamique AMAP et développement local, mais elle envisage aussi d'évaluer en quoi le mouvement des AMAP contribue au soutien de l'agriculture paysanne.

Afin de participer à l'enquête, vous pouvez remplir le questionnaire anonyme qui vous concerne (AMAPien-ne ou paysan-ne).

Un suivi sera effectué tout au long de l'enquête. Il se peut que vous receviez une relance si le nombre de réponse n'est pas suffisant.

Si vous souhaitez plus d'informations (06 887 444 30 Isabel Capdeville)

Merci d'avance pour votre participation

Questionnaires en ligne :
questionnaire-ammapien questionnaire-paysan
Ou questionnaire papier, à télécharger...

Et à retourner par courrier à :
Arantxa OXANDABARATZ
13 zitadelako karroka
64220 D. Garazi/St Jean Pied de Port

Ou par mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partager

L'avenir de l'agriculture passe par son appropriation citoyenne !

changeons climatLe Salon International de l'Agriculture 2016 ouvre ses portes sous l'intitulé "Agriculture & Alimentation (citoyennes)". Idée intéressante que nous mettons en oeuvre concrètement au sein du mouvement des AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) depuis maintenant 15 ans mais avec une différence de taille : la dimension citoyenne du modèle agricole et alimentaire que nous défendons mérite beaucoup plus qu'une parenthèse dans un slogan, elle est pour nous le coeur d'un nouveau projet de société !

 

Parce que si l'agriculture a un avenir, ce sera celui d'une nouvelle alliance vertueuse entre les paysans et la société dans laquelle les citoyens, individuellement et collectivement, se réapproprient et co-construisent une autre éthique et une autre politique alimentaires. La ressource de la transition écologique et sociale de notre modèle agricole à bout de souffle est bien là ! C'est le message politique que nous voulons faire entendre en tant que mouvement des AMAP : nous devons sortir à la fois du productivisme agricole et du consumérisme alimentaire qui sont les deux visages d'une industrialisation croissante de l'acte de se nourrir.

 

Aujourd'hui, avec nos partenaires, nous devons partager plus largement ce message et  continuer à le développer concrètement sur tous nos territoires. Parce que c'est en faisant mouvement que nous devenons plus pertinents, plus lisibles et plus visibles. C'est tout le sens de la convention de coopération entre la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB) et le MIRAMAP qui sera signée le 4 mars 2016 sur le Salon International de l'Agriculture ; convention qui acte une convergence de valeurs et qui fixe des axes d'actions communes.

 

Au moment où la politique agricole ne cesse de vouloir sauver un système qui est  pourtant condamné, soutenant la course en avant technologique et industrielle lorsque le discours est de promouvoir l'agro-écologie, nous devons nous unir sur la voie de l'agriculture biologique, paysanne et citoyenne et co-construire ce nouveau projet de société où l'agriculture et l'alimentation redeviennent un enjeu d'intérêt général !

 

Contact presse

Léo Coutellec (Porte parole) – 06 11 72 90 98

Marilyn Metayer (coordinatrice) – 04 81 91 60 51 / 06 18 99 77 80  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partager

ALIMENTATION

QUELLE AGRICULTURE POUR DEMAIN ?

Un dossier de BastaMag

De plus en plus éloignée des villes, l'agriculture paraît de plus en plus abstraite pour une partie des populations urbaines. Pourtant, les différentes manières de cultiver, de pratiquer l'élevage et de produire impactent directement notre alimentation et notre environnement, ainsi que la santé des exploitants et des travailleurs agricoles.

 

D'un côté, le modèle productiviste qui, sous prétexte d'être en mesure de nourrir le monde, recourt allègrement à la chimie (pesticides, engrais de synthèses), voire aux OGM et aux manipulations génétiques. De l'autre, d'autres modes de production et de distribution se développent, comme le bio ou l'agroécologie... Privilégiant la qualité, le maintien d'exploitation à taille humaine et les filières locales, à la différence de l'agrobusiness.

 

Un très bon dossier à consulter sur le site de BastaMag

 

Partager

Les cocottes sont sauvées

L'activité de Karol Laine, paysanne en AMAP, pourra continuer

cocott part 1Il s'en est passé des choses depuis le mois de septembre 2015, période à laquelle Karol et Fred interpellait le réseau des AMAP pour lui faire part de leur situation plus que compliquée. Menace de cessation d'activité pour cause de perte de terre... Une situation malheureusement bien connue et qui plane comme une ombre au dessus de la tête d'une grande partie des "petit-e-s" paysan-ne-s.

 

Pour Karol et Fred, la situation connaît un dénouement heureux.

La somme nécessaire à l'acquisition du terrain (17000 euros) a été trouvée grâce à la générosité de nombreux bienfaiteurs.

Une cagnotte solidaire avait rapidement été mise en place par l'Inter-AMAP Pays Basque et une plate-forme de financement participatif (Miimosa) est venu compléter le dispositif.

 

(...) Le financement participatif a aussi bien fonctionné parce qu'un amapien de Morlaas a eu la géniale idée de solliciter le réseau des amaps au niveau national. Il a pri la responsabilité et l'initiative d'envoyer un mail à TOUTES LES AMAPS DE FRANCE afin de leur faire part de notre problème. C'est environ 1 600 mails qui sont partis en une nuit !

On peut maintenant affirmer que L'ESPRIT AMAP a un sens !

Suite à son mailing, plus d'une centaine de contributeurs venant des 4 coins de la France mais surtout d'AMAPs des 4 coins de la France nous ont apporté leur soutien. Ce soutien est venu à la fois d'amapiens (personnellement suite à la diffusion répercutée des amaps vers leurs amapiens) et d'amaps.

L'opération est donc réussie !!! C'est aussi grâce à vous et nous tenions à vous en remercier.

 

Place maintenant au réglement final de cette affaire qui doit se conclure par un acte notarié, procédure administrative entre le notaire et le liquidateur.

 

>>> http://www.cocott-part.fr/

 

contact / Renseignements :

  • Fred Mirande : 06 72 38 46 04 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Partager

Avez-vous entendu parler des copcinel-le-s ?

hpbt9hr9

Il était une fois...
Des gens qui ont décidé de faire par eux même des choix et de s'y tenir.


Vous voyez qui ?

Oui, vous !

 

 

Des gens qui ont décidé qu'une partie de leur alimentation proviendrait des AMAP.

 


C'est une décision prise par chacun ou en famille ou entre copains.

Depuis 10 ans, ce sont plus de 1 000 foyers, qui de manière constante apportent leur aide aux paysans locaux. Et si on compte tous ceux qui sont passés par une aventure AMAP, on triple facilement le chiffre.

Bref, quand on fait les choses à plusieurs, on fait du solide et de l'efficace.

Et en plus on se fait des copains de manière inattendue !
 

Copains de panier mais aussi copain d'idées.

A l'Inter-AMAP, tous ces petits paniers partout, cela nous fait penser à des coccinelles.

Elles arrivent à point nommé dans les champs des maraîchers. On appelle cela des auxiliaires de culture. Elles sont là pour une mission (les pucerons) et quand la période des pucerons est finie, elles repartent sur les mains des enfants.
 

Copain, coccinelles, ça peut devenir Copcinel ou Copcinelle.

Parce que l'Inter-AMAP, c'est un jardin dans lequel certains projets ont besoin d'un coup de main. Un certain nombre de copcinels et de copcinelles sont déjà à l'œuvre. Au fur et à mesure des mois les idées germent et une variété considérable d'activités sont à mener.


C'est pour cela qu'un appel à copcinel-le-s est lancé par l'inter-AMAP Pays Basque. 
L'idée serait de répertorier tous les projets en cours ou à venir, et de préciser les activités à réaliser.

 

Un -e- copcinel-le- pourrait choisir une activité, y participer le temps de sa réalisation et repartir.


Bien évidemment une présentation des tenants et aboutissants de l'Inter-AMAP sera organisée pour que chacun puisse avoir le même niveau d'information.


A tous les copcinel-le-s qui volètent par ci par là, merci pour vos suggestions, quant à cette proposition.


A bientôt ?

 

Partager
Lurzaindia
Pour protéger la terre agricole de la spéculation immobilière. L'outil d'chat collectif de terres agricoles au Pays Basque.
Un verger à Urt
Démarré en 2014, participez au chantier de réhabilitation d'un verger à Urt.
Faire un don
Les dons sont les seules ressources permettant à l'Inter-AMAP Pays Basque de mener à bien ses missions.
CIVAM Bio du Pays Basque
Mouvement Inter-Régional des AMAP
Dépositaire de la charte des AMAP, l'Inter-AMAP Pays Basque est membre de Miramap

logosite envie de paysans

Pas de bonne bouffe
sans paysans !

Pegatina-Eusko
Adhérez à l'Eusko et aidez l'Inter-AMAP Pays Basque